Nettoyage de la façade : que faut-il savoir sur l’aérogommage ?

Selon les termes du Code de la construction et de l’habitation, un ravalement de façade devra être effectué au moins tous les 10 ans. Cependant, des travaux de nettoyage sont à prévoir tous les ans. En effet, les salissures recouvrant les murs extérieurs de la maison devront être supprimées afin de maintenir leur bon état. En fonction du niveau de leur encrassement, les façadiers professionnels peuvent mettre en œuvre différentes techniques. L’aérogommage figure parmi celles-ci. Nous allons justement voir les spécificités de cette méthode de nettoyage de façade. Découvrez ! 

Aérogommage de la façade : en quoi consiste ce procédé ? 

L’aérogommage est en général désigné sous l’appellation « gommage ». Cette technique de nettoyage de façade implique l’utilisation d’une poudre spécifique. Au moyen d’un compresseur d’air, celle-ci sera projetée à sec et à haute pression contre la façade. Cet appareil délivre en moyenne 1 500 litres d’air. Ce qui permet à la poudre de gommer le support à nettoyer. 

Cette technique figure parmi les méthodes de nettoyage de façade privilégiées par les professionnels expérimentés comme ce ravaleur en Essonne. En effet, il s’agit d’un moyen qui, en plus d’être extrêmement efficace, respectueux de l’environnement. Sachez qu’elle permet d’éradiquer les mousses, les lichens et toutes autres saletés fortement incrustés sur les parois des murs extérieurs.  Les spécialistes en travaux de ravalement de façade ont également recours à cette technique pour décaper une ancienne peinture ou un verni. D’ailleurs, le gommage est parfaitement adapté à n’importe quel type de supports. Sa mise en œuvre est envisageable même sur les façades les plus sensibles. C’est une technique de nettoyage douce qui ne risque pas d’altérer le revêtement de vos murs. 

En outre, il convient de souligner son caractère écologique. La poudre utilisée  au cours de ce procédé est 100% naturelle. Ainsi, elle ne présente aucun risque pour l’environnement. Néanmoins, que la nature de celle-ci varie d’un matériau de construction à un autre. C’est ce dont nous parlons dans le prochain paragraphe. 

Aérogommage de la façade : comment choisir la poudre à utiliser ? 

Comme vous l’aurez compris, la nature de la poudre à utiliser est tributaire des spécificités de la façade à nettoyer. 

 En conséquence, les surfaces très dures seront nettoyées au moyen de la poudre d’alumine. Néanmoins, le caractère peu écologique de cette matière mérite d’être souligné. En plus, elle peut nuire à la santé puisqu’elle est dangereuse à respirer. 

Pour ce même type de surface, l’utilisation de la poudre de billes de verre est envisageable. À la différence de la première, elle n’est pas dangereuse pour l’environnement. En dépit de cela, elle reste quand même nocive pour les poumons. Ainsi, la manipulation de ces deux sortes de poudres devra s’opérer avec une grande précaution. Le chantier de ravalement de façade ne doit être accessible qu’aux façadiers bien équipés. Ceci état fait pour préserver la santé d’autrui. 

Quant aux surfaces douces et très douces, on peut se servir de la poudre de calcite broyée ou de la poudre de noyau de fruit broyée. D’entre toutes, ces solutions sont plus écologiques. Cependant, l’opérateur devra porter une protection respiratoire adéquate lors de leur projection. 

Il y a enfin le bicarbonate de calcium. L’utilisation de cette matière présente de multiples avantages. En plus de convenir à n’importe quel support, il n’est pas nocif que ce soit pour l’homme ou pour l’environnement. Néanmoins, il est préconisé de ne pas négliger le port d’une protection respiratoire au cours de sa projection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *