Comment assurer sa souscription à un prêt écologique ?

panneaux-solaires

Bénéficier de prêts écologiques exige quelques critères précis. Installer une chaudière plus économique, réparer des robinets thermostatiques ou mettre aux normes sa tuyauterie, voici quelques exemples de travaux éligibles aux prêts. Comment y souscrire et comment l’obtenir, voici quelques astuces utiles pour cela.

Condition d’obtention

En France et particulièrement en région parisienne, on peut bénéficier du crédit d’impôt si les bâtiments à rénover correspondent exactement aux critères que voici

  • Propriétaire ou locataire résident
  • Local occupé à titre gratuit comme habitation principale
  • Réservé aux propriétaires
  • En effet, à partir de 2014, le crédit d’impôt n’est plus ouvert aux propriétaires bailleurs.

De plus, les conditions énumérées précédemment ne suffisent pas. En effet, les organes de financement exigent d’autres conditions préalables, notamment au niveau des installations sanitaires.

Logement éligible pour le prêt

Ainsi, voici les logements utilisées pour remplir les conditions suivantes :

  • Etre situé en France
  • Et être affecté à l’habitation principale
  • Etre effectué dans un logement achevé depuis plus de 2 ans

A la vue des conditions citées préalablement, on peut rêver d’un prêt, ou mieux, l’envisager. Néanmoins, il existe d’autres conditions grâce auxquels on peut obtenir un prêt de financement de nos travaux de rénovations écologiques. Installateur sanitaire en région parisienne a accepté de nous détailler ces conditions.

Obligations supplémentaires

A partir du 1er septembre 2014, il faudra prendre en compte une augmentation du taux. Effectivement, le crédit d’impôt développement durable passe au taux unique de 30%. De plus, les particuliers ne seront plus obligés de réaliser un bouquet de travaux. De plus, désormais, les prêts sont obtenus sans condition de ressources ni RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) jusqu’au 31. Ces réglementations ont commencé à évoluer vers la fin 2014. A partir du 1er janvier 2015, le recours à un professionnel portant la mention RGE sera nécessaire pour bénéficier du CIDD. Il ne faut surtout pas hésiter à demander à un artisan professionnel le certificat de qualification mentionnant entre autre la période de couverture du certificat. Les conditions précédentes font partie des obligations légales. Il faudra solliciter un expert en droit pour bénéficier des prêts dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *