Prêt immobilier : lequel choisir ?

Le financement est le premier garant de la concrétisation d’un projet d’achat immobilier. La grande majorité des ménages français, n’ayant pas les moyens d’acheter ce type de bien avec leurs seules économies, a recours à un prêt pour accéder à la propriété. Les solutions proposées par les banques, les organismes financiers et l’état offrent plusieurs alternatives. Alors, laquelle choisir ? Voici comment déterminer le type de prêt qui répondra à vos attentes.

Le principe du prêt immobilier

Le crédit immobilier (prêt travaux, crédit consommation, etc) est défini comme un financement offert par un organisme de prêt, dans le but d’aider les particuliers à acheter une immobilisation. Le prêt est, bien entendu, régi par de nombreux paramètres, et prend en compte la durée de l’emprunt, ou encore les taux appliqués. Le nombre de mensualités à régler peut être défini par l’emprunteur, et se base notamment sur ses possibilités financières. Il est nécessaire de noter qu’une durée de remboursement élevée entraîne aussi des taux beaucoup plus importants.

Le système de garantie imposé par les banques est également conséquent, car il peut impliquer des hypothèques et autres cautions, en plus de l’assurance obligatoire en cas de validation du prêt. Quelle que soit la valeur du crédit demandé, l’acheteur doit aussi disposer d’un apport personnel. Ce dernier n’est cependant pas indispensable, mais sa présence limite fortement les complications liées à la validation d’un dossier.

Quels sont les types de prêts accessibles ?

Le nombre de prêts immobiliers recommandés pour un investissement en LMNP et auxquels les particuliers peuvent accéder sont nombreux, en dehors du prêt fonctionnaire, du prêt conventionné et du prêt paris logement qui ne concernent que des profils bien particuliers. Chacun a des spécificités particulières, et peut demander le respect de quelques conditions.

  • Le crédit épargne logement : il s’agit d’un prêt que l’acheteur peut utiliser comme apport personnel afin d’obtenir un crédit immobilier plus conséquent. Le crédit épargne logement se base sur les niveaux d’épargne, et se veut accessible pour l’achat d’une résidence principale personnelle, ou pour financer des charges liées à la location.
  • Le crédit action logement : ce second prêt est accordé par les entreprises faisant travailler plus de 10 personnes. Ce crédit dispose d’un taux très bas, et s’adresse à tout employé souhaitant compléter le financement d’achat d’une résidence principale. Il ne compte généralement pas les ressources, mais comporte des limites claires ainsi qu’une durée de remboursement moyenne ou rallongée.
  • Le prêt à taux zéro : le PTZ aide à la première acquisition immobilière. Il n’est cependant accessible qu’à condition d’avoir des revenus qui ne dépassent pas un certain plafond. Ce dernier est différent pour chaque région, le type de logement, mais aussi le nombre de personnes dans le foyer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *